LE SOUFFLE D’AVIGNON 2022

Deux semaines de lectures animées par les Scènes d’Avignon

Cycle de lectures inédites dans le Cloître Benoit XII du Palais des Papes

Dans le frémissement de la cour d’honneur du Palais des papes et juste avant que ne résonnent les trompettes de Maurice Jarre, le « Souffle d’Avignon » investit le cloître Benoit XII et s’engage auprès des auteurs vivants pour y découvrir des textes inédits.
Dans ce cadre historique et symbolique berceau du Festival, les Scènes d’Avignon ont initié un espace de convergence et de rencontre dans une inclusion nécessaire aux diverses pratiques théâtrales de la cité.
Ainsi, cette 3ème édition affirme son caractère fédérateur et permet l’expression conjointe des Théâtres du Balcon, des Carmes, du Chêne Noir, du Chien Qui Fume, des Halles, Transversal, du Festival d’Avignon et de la Maison Jean Vilar.
 

Serge Barbuscia
Président des Scènes d’Avignon

Proposé par les Scènes d’Avignon : Théâtre du Balcon, Théâtre des Carmes, Théâtre du Chêne Noir, Théâtre du Chien Qui Fume, Théâtre des Halles
Et le Théâtre Transversal
En collaboration avec le Festival d’Avignon
Et la Maison Jean Vilar

 

Le Souffle d’Avignon est un évènement en Entrée Libre

Réservation : scenesdavignon@gmail.com / 07 62 12 04 17

Du 12 au 26 juillet 2022 à 18h30
relâches les 17 et 24 juillet

Mardi 12 - Proposé par le Théâtre du Balcon

CATHÉDRALE DES COCHONS

De Jean d’Amérique
Lecture dirigée par Serge Barbuscia

Avec Saïdou Abatcha, Serge Barbuscia, Aïni Iften, Gilbert Laumord, Maïssane Maroqui

D’une prison haïtienne, une voix s’élève. Elle scande, dans une seule longue phrase, les malheurs du pays : pauvreté, famine, catastrophes naturelles, pouvoir corrompu, église hypocrite.
C’est un cri. Un poème dramatique qui ne cherche pas l’esthétisation de la misère et de la violence politique car le poète les vit, du fond de son cachot de Port-au-Prince. Sa parole emprisonnée résonne d’autant plus qu’on l’a bafouée, empêchée, retenue. Éminemment théâtral par son oralité et son rythme, un poème partition pour un homme au souffle long, comme pour un chœur puissant.
Jean D’Amérique pousse ce cri en écho à d’autres confrères et consœurs poètes emprisonnés d’hier et d’aujourd’hui : Federico García Lorca, Aslı Erdoğan, Nâzım Hikmet… et la force de son verbe rejoint la subversion de Jean Genet et l’allant d’Aimé Césaire. À lire à haute voix pour faire voler en éclats tous les murs dressés.

Mercredi 13 - Proposé par le Théâtre des Carmes

SPIRIT OF FRANCE

De Faustine Noguès
Lecture dirigée par le Collectif Bleu d’Armand

Avec David Bescond, Nolwenn Le Doth, Anna Pabst, Thibault Patain

Un jour, en France, la solidarité est devenue un délit. Et Cédric Herrou en est devenu, malgré lui sans doute, le symbole. Ses procès ont permis au Conseil Constitutionnel de se prononcer pour la première fois, le 6 Juillet 2018, sur la valeur constitutionnelle du principe de Fraternité.
« Grand pays » est une création inspirée des procès de Cédric Herrou et des événements de la Vallée de la Roya. Une plongée dans les questions liées aux politiques migratoires.
Une fiction drôle et poétique qui propose un débat juridique, idéologique et philosophique autour de la valeur républicaine de la Fraternité.

Jeudi 14 - Proposé par le Théâtre du Chêne Noir

RAYURES

De Karine Fellous
Lecture dirigée par Guillaume Lanson

Avec Léa Coulanges, Pauline Dumas, Renaud Gillier, Sébastien Gontier Gilly, Sylvain Seguin

Rayures parce que nous portons tous des rayures de la vie. Plus ou moins apparentes, plus ou moins vives. Ce qui est rayé n’est pas conforme.
J’ai écrit ce texte comme un théâtre rêvé́. Je me suis permise mes libertés de temps, de formes pour que l’imaginaire ne soit pas entravé.J’ai pensé́ à la voix des acteurs, à leurs souffles, leurs gestes, leur silence.Mes inspirations viennent de mes années de lectrice, de comédienne, mais surtout de la vie … Ce condensé donne mes écrits et en particulier ce texte.
Karine Fellous

Vendredi 15 - Proposé par le Théâtre du Chien Qui Fume

BRÛLEZ-LÀ

De Christian Siméon
Lecture dirigée par Christian Siméon

Avec Claude Perron

Dans la vie et l’œuvre de l’écrivain américain Francis Scott Fitzgerald il y a sa femme Zelda, elle-même romancière et inspiratrice de son mari qu’elle fascine, jusqu’au jour où il la traquera… Originale, fantasque, provocante, scandaleuse, délirante, ravissante, démoniaque, ensorcelante – son mari lui dira « des femmes comme toi, on les brûlait au Moyen-Age » – elle sombre dans la folie, atteinte de schizophrénie, et se trouve internée dans un hôpital psychiatrique à l’âge de 36 ans… Dix ans plus tard l’hôpital prend feu, faisant de nombreuses victimes dont Zelda. La sorcière est brûlée…

Samedi 16 - Proposé par le Festival d'Avignon

LES INLUS

De Agnès Desarthe

Avec Agnès Desarthe

Agnès Desarthe lira elle-même le 16 juillet ses Inlus, sélection de textes à découvrir … 
Normalienne et agrégée d’anglais, Agnès Desarthe est l’auteur d’une trentaine de livres pour la jeunesse, de neuf romans, d’un essai sur Virginia Woolf en collaboration avec Geneviève Brisac, et d’un récit consacré au double portrait de son grand-père et du pédagogue Janusz Korczak. Elle est aussi la traductrice de Loïs Lowry, Anne Fine, Cynthia Ozick, Jay McInerney et Virginia Woolf. Elle a remporté le Prix du Livre Inter en 1996 pour son roman Un secret sans importance, les prix Marcel Pagnol et Virgin/version Fémina pour Le remplaçant (paru en 2009), le Prix Renaudot des Lycéens pour Dans la nuit brune (L’Olivier 2010). Elle est également lauréate des prix de traduction Maurice-Edgar Coindreau et Laure Bataillon, reçus en 2007 pour sa traduction du roman de Cynthia Ozick intitulé Les papiers de Puttermesser.

Agnès Desarthe sera également présente dans la 76ème édition du Festival d’Avignon comme autrice d’ANAÏS NIN AU MIROIR, spectacle d’Élise Vigier et comme traductrice de LA DERNIÈRE COLONIE texte de Philippe Sands présenté dans le cadre des Fictions de France Culture

Lundi 18 - Proposé par le Théâtre des Halles

SUR LE CŒUR

De Nathalie Fillion
Lecture dirigée par Nathalie Fillion

Avec Nathalie Fillion, Marieva Jaime-Cortez, Manon Kneusé, Julie Ménard, Damien Sobieraff

Paris, 2025. Depuis que les femmes parlent et qu’on les écoute, de nouvelles pathologies apparaissent, qui alertent l’O.M.S et la communauté scientifique. Pour y faire face, l’hôpital de la Pitié Salpetrière vient d’ouvrir une unité de recherche et de soin post metoo, dirigée par Rose Spillerman, neuropsychologue iconoclaste, flanquée de son indéfectible assistant Mario, chef de la chorale de l’hôpital. Aujourd’hui, Iris est placée en observation avec sa sœur Marguerite car Iris a brutalement cessé de parler. Des plus traditionnels aux plus expérimentaux, tous les moyens seront bons pour faire avancer la recherche et élucider le cas Iris. La chambre d’hôpital devient alors le lieu de toutes les fictions, de toutes les fantasmagories. 

Mardi 19 - Proposé par le Théâtre du Balcon

LOIN LE CIEL

De Marie Vauzelle
Lecture dirigée par Serge Barbuscia

Avec Alice Faure, Pierre Léricq, Marie Réache, Agnès Régolo

Il y a une femme, un homme, et un enfant.
Il y a un monde en flamme.
Il y a un corps malade.
Il y a leurs mémoires emmêlées.
Mélodie vit seule avec son fils Bastille dans un petit appartement.
Sami est mort d’une maladie auto-immune dégénérative et incurable.
Mère et fils vivent avec ce fantôme.
Mélodie et Sami se sont rencontrés dans la fureur des émeutes et des bruits de bottes. Ils se sont aimés. Un soir de bal, ils ont fait pour la première fois l’amour et Mélodie est tombée enceinte.
Leur histoire s’est écrite entre l’action militante, cet enfant à naître et la maladie de Sami.
Mélodie voyage le long de son deuil dans les eaux troubles de sa mémoire, par petites touches, pour comprendre les failles qui ont brisé leurs rêves de couple et d’actions.
Sous le regard de l’enfant, se révèlent les écarts entre eux et leur idéal.
Qu’est-ce qu’ils auront vécu ? Qu’est-ce qu’ils auront raté ? Qu’est-ce qu’ils auront transmis ?

Mercredi 20 - Proposé par le Théâtre Transversal

NBA

De Denis Lachaud
Lecture dirigée par Laetitia Mazzoleni

Avec Barbara Ferraggioli, Estelle N’Tsendé, Nelly Slim

N est d’origine africaine subsaharienne, B d’origine caucasienne, A d’origine maghrébine. Un chant à trois voix entremêlées pour donner à entendre la traversée de la mer, celle du désert et des airs. Un chant qui pousse aux frontières de la vie, raconte l’exode, la migration, les exodes, les migrations, les vies brisées et l’espoir qui s’accroche à de si petits riens. C’est l’histoire de N, de B, de A comme cela pourrait être l’histoire de chaque rescapé, de chaque mutilé, de chaque vie supprimée dans ces enfers absurdes.

Jeudi 21 - Proposé par le Théâtre des Carmes

UTOPIE / VIANDE

De Alexandre Horréard
Lecture dirigée par Sébastien Benedetto

Avec Cyril Cotinaut, Valérie Paüs, Thomas Rousselot, Cyrielle Voguet

Eda, jeune ministre, s’apprête à donner un discours important sur des mesures écologiques importantes. Elle est soutenue par son mari Auguste et par la jeune fille au pair qui l’admire, Ines. Georges, ouvrier boucher, s’apprête à écouter le discours qui va changer sa vie. Les mesures annoncées privent Georges de son travail et le cycle de la violence s’emballe. Les victimes sont impuissantes. Uchronie cynique proche sur notre société, son rapport à l’écologie, à l’espoir, mais aussi et surtout à la violence et au sacrifice.

Vendredi 22 - Proposé par le Théâtre du Chêne Noir

LE COURAGE DE LA BALEINE ET LA SOLITUDE DES POISSONS ROUGES

De Diane Giorgis
Lecture dirigée par Renaud Gillier

Avec Mouloud Belaïdi, Pauline Dumas, Aïni Iften, Guillaume Lanson, Alice-Maïa Lefebvre

La baleine Gaby, captive du parc marin de La Grande Ville, s’est échappée. Dans une autre ville, Alex, une jeune femme au bord du burn-out rend visite à sa grand-mère Gabrielle. Dans la chambre de l’EHPAD, elle trouve un vieux monsieur, Monsieur Charles, mais pas sa grand-mère. Celle-ci semble avoir disparu. Monsieur Charles est un vieux marin dont la mémoire s’effrite avec le temps. Plus tard, Alex reçoit la visite de Mo et du poisson rouge Agamemnon. Poète à la recherche de son encre, Mo fait son apparition quand bon lui semble dans la vie d’Alex. Tous les quatre, ils partent à la recherche de Gabrielle : un voyage onirique sur les océans et aux confins de la mémoire. Pendant qu’ils naviguent, la planète retient son souffle : Gaby la baleine refera-t-elle surface ?

Samedi 23 - Proposé par le Théâtre du Chien Qui Fume

LES BRUITS DU CŒUR

De Éva Darlan
Lecture dirigée par Éva Darlan

Avec Cécile Bois, Cédric Colas, Virginie Lemoine, Jean-Pierre Michael

À quarante-deux ans, Marie est bien obligée de reconnaitre que sa vie s’enlise : entre un travail alimentaire, des amours sans amour et le renoncement à son profond désir artistique, elle vit amèrement ses échecs. Une mauvaise rencontre, un deuil terrible, et commence pour elle une descente aux enfers obstinée, méthodique. Rien ne lui sera épargné. C’est dans la solitude de sa déchéance qu’elle accepte une main tendue. Une vie nouvelle s’offre à elle, où elle trouvera enfin sa place.
L’itinéraire chaotique d’une femme, qui la conduira de l’échec à l’épanouissement.

Lundi 25 - Proposé par le Festival d'Avignon

MAUVAISES ROUTES

De Natalka Vorojbyt
Traduit de l’ukrainien par Iryna Dmytrychyn

Avec Marcel Bozonnet

Natalka Vorojbyt, écrivaine et scénariste ukrainienne, dont Marcel Bozonnet lira dans la traduction d’Iryna Dmytrychyn Mauvaise route (Editions l’Espace d’un instant) le 25 juillet, est née à Kyïv en 1975. Elle a écrit une vingtaine de pièces, dont Mauvaises Routes, créée en 2017 au Royal Court de Londres, ainsi que Le Magasin de céréales et Maïdan (verbatim), qui ont été mises en scène en Ukraine, ainsi qu’aux États-Unis, en Lettonie, en Pologne et en Russie. Après avoir signé plusieurs scénarios, elle a réalisé son premier long métrage en 2020. Adapté de sa pièce Mauvaises Routes, le film a notamment reçu le prix du meilleur scénario aux Dzyga d’or, le festival national du film ukrainien, tandis que le texte vient de recevoir le prix Taras-Chevtchenko.

Dans les recoins les plus reculés de l’Ukraine, une guerre fait rage. Une journaliste fait un voyage d’études sur la ligne de front. Des histoires de vie en suspension, de survie inattendue…

Mardi 26 - Proposé par le Théâtre des Halles

LES ÎLES DE RAPHAËL

De Alexandra Déglise
Lecture dirigée par Alexandra Déglise

Avec Gloria Bonheur, Karine Pédurand, Rita Ravier

À l’occasion de l’enterrement de leur mère, trois sœurs se déchirent et règlent leur compte avec la défunte à qui elles n’ont pas osé parler de son vivant. Elles tentent, par-delà le temps, de renouer le fil de la lignée de femmes qui les a construites.
Mémoires intimes et mémoires familiales, histoire et roman national, oubli et hommage aux Ancêtres : à travers l’archéologie des « non-dits » qui hantent une famille, Les Îles de Raphaël interroge la capacité pour chacun et chacune à écrire un libre récit de soi, à l’intérieur des Grands récits que les morts lèguent aux vivants.