LE NAVIRE NIGHT

Un cri dans la nuit

 
du 7 au 30 juillet à 18h00

relâches les 12, 19 et 26 juillet

LE NAVIRE NIGHT

Un cri dans la nuit

 
du 7 au 30 juillet à 18h00

relâches les 12, 19 et 26 juillet

L’amour au bout du fil

UN TEXTE DE MARGUERITE DURAS

L’histoire

Paris, au crépuscule. Dans la ville qui s’éteint, une voix s’élève, racontant l’histoire d’un homme qui, par désoeuvrement, compose des numéros de téléphone non attribués dans l’espoir d’entendre enfin une voix de femme. C’est le début d’une histoire d’amour qui s’étale sur trois ans. Au fil des conversations, la personnalité de la femme s’esquisse. Elle a vingt-six ans, elle est leucémique. Elle donne rendez-vous à son correspondant, mais ne s’y rend pas…

Notes d’intention

Chaque nuit, à Paris, des centaines d’hommes et de femmes utilisaient l’anonymat de lignes téléphoniques non attribuées qui dataient de l’occupation allemande, pour se parler, s’aimer. La première forme d’un réseau social est née et date de la fin de la deuxième guerre mondiale. Ces gens, ces naufragés de l’amour, du désir, se meurent d’aimer, de sortir du gouffre de la solitude. Ces gens qui crient la nuit dans le gouffre se donnent tous des rendez-vous. Ces rendez-vous ne sont jamais suivis de rencontres. Personne n’y va. C’est l’appel lancé dans le gouffre, le cri qui déclenche la jouissance.

À partir de son texte « Le Navire Night », inspiré d’une histoire vraie et publié en mai 1978, Marguerite Duras a tenté d’éprouver comment le théâtre et le cinéma pouvaient rendre compte de cet écrit particulièrement difficile à transposer puisqu’il s’agit de concrétiser des évènements de l’ordre de l’immatériel.
La pièce présentera deux comédiens dans une dimension inhabituelle puisque seuls les mots comptent dans cet échange téléphonique. Une dimension rendant nos protagonistes prisonniers de cette histoire dont ils sont les seuls responsables à l’image des réseaux sociaux d’aujourd’hui.

Création 2022

Un texte de Marguerite Duras
Mise en scène : Frédéric Fage
Avec : Maroussia Henrich et Lorenzo Buttigieg
Au piano : Roland Conil
Scénographie : Georges Vauraz
Lumière : Denis Koransky
Musique : Mathieu Rulquin
Vidéo : Valérie Marinho de Moura

LTDIDVM Production, En Scène ! Productions, A&P Productions

 

Photo © Stéphanie Slama

Plein tarif : 22€

Tarif réduit (carte OFF et Balcon) : 15€